La croissance du cerveau pourrait expliquer pourquoi de nombreux troubles mentaux émergent à l’adolescence